Pour Serge qui s’est envolé depuis 2 ans  & Sophie depuis un an, jour pour jour un 3 janvier..

Nudité de la vérité Paul ÉLUARD

Recueil : « Mourir de ne pas mourir »

Je le sais bien.
Le désespoir n’a pas d’ailes,
L’amour non plus,
Pas de visage,
Ne parlent pas,
Je ne bouge pas,
Je ne les regarde pas,
Je ne leur parle pas,
Mais je suis bien aussi vivant que mon
amour et que mon désespoir.

La nuit n’est jamais complète Paul ÉLUARD

Il y a toujours, puisque je le dis,
Puisque je l’affirme,
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte,
Une fenêtre éclairée,
Il y a toujours un rêve qui veille,
Désir à combler, faim à satisfaire,
Un coeur généreux,
Une main tendue, une main ouverte,
Des yeux attentifs,
Une vie, la vie à se partager.

Nos yeux se renvoient la lumière
Recueil : « L’Amour la poésie »

Nos yeux se renvoient la lumière
Et la lumière le silence
À ne plus se reconnaître
À survivre à l’absence.